Le contenu de Dimabladna vous satisfait :




Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant de l'actualité de la fondation


Un e-mail de confirmation
vous sera envoyé pour valider votre inscription

Le journal de 20:45 de 2M

Ecole : le syndrome de la violence

Phénomène inédit, la grève des enseignants les 8 et 9 novembre pour protester contre les violences exercées sur eux par leurs élèves est venue souligner la tournure dramatique prise par la crise de l’école. La violence en milieu scolaire est cependant une donnée courante depuis de nombreuses années. Elle relève d’un syndrome où interfèrent plusieurs facteurs parmi lesquels figurent des méthodes punitives exercées par nombre d’enseignants peu formés et mal motivés. Les carences nombreuses du système éducatif et de l’environnement social concourent à un climat peu sécurisant et favorisant l’agressivité que la réforme de l’école devra davantage prendre en compte.

Un Marocain décroche le prix de la traduction au Caire

Parfois, il suffit d’une rencontre pour qu’un parcours bifurque. Ce fut le cas de Abdelkader Morghad...
> Autres artiles
Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie Sagesse chinoise

04 décembre 2017
Par Hinde Taarji
Les chiffres nous disent une chose, notre vécu nous en montre une autre. Qui croire ? Les enquêtes et les statistiques, ou notre quotidien et les faits divers dramatiques régulièrement relayés par les médias ? Le Haut-commissariat au plan (HCP) et la Banque mondiale (BM) viennent de rendre publiques les dernières données relatives à la pauvreté au Maroc. Dans une étude intitulée "Pauvreté et prospérité partagée au Maroc du troisième millénaire, 2001-2014", ils soulignent que l’effectif de la population pauvre est passé de 4.461.000 individus en 2001 à 1.605.000 en 2014. Le taux de pauvreté est ainsi chuté de 15,3% en 2001 à 4,8% en 2014. Une remarquable évolution, qu’on ne peut que saluer. Mais, dans le même temps, le drame d’Essaouira lors duquel 15 personnes, dont des enfants, sont mortes, piétinées par la foule, est encore dans tous les esprits. Où placer donc le curseur entre la réalité des chiffres et celle de cette terrible tragédie?
jeudi 14 décembre 2017

LES ECHOS

Trump et sa majorité fragilisés au Sénat.
jeudi 14 décembre 2017

LE MATIN DU SAHARA

Casablanca: deux morts et trois blessés dans l'effondrement de la façade d'une usine.
jeudi 14 décembre 2017

LE PARISIEN

Pourquoi le redoublement revient.
jeudi 14 décembre 2017

AUJOURD'HUI LE MAROC

870.000 enfants ne sont pas préscolarisés au Maroc.
> Toute la revue de presse