Le contenu de Dimabladna vous satisfait :




Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant de l'actualité de la fondation


Un e-mail de confirmation
vous sera envoyé pour valider votre inscription

Le journal de 20:45 de 2M

Les défis de 2017

Trois mois après les élections législatives, les tiraillements et coups de théâtre en série marquent les tractations sur la formation du nouveau gouvernement. Traduisant des préoccupations de rapports de force partisans, ils opposent le chef du gouvernement désigné et des partis de l’ancienne coalition sur fond de suspicions réciproques d’hégémonie. Une nouvelle rupture des négociations a été annoncée dimanche dernier qui laisse craindre une crise inédite pouvant conduire à de nouvelles élections. Quelle qu’en soit l’issue, ces tractations ne semblent pas porter d’abord sur un programme cohérent de gouvernement, ce qui est loin d’être rassurant pour l’opinion publique. Les priorités en cette nouvelle année sont cependant des plus cruciales sur les plans économique, social, éducatif, culturel et sécuritaire.

Elham Nekmouche, une marocco-iranienne fière de sa double culture.

Sa vie n’a pas été facile. Beaucoup de « aadab » (souffrances) ont jalonné le chemin. Pas de...
> Autres artiles
Avec le temps et la patience, la feuille du murier devient de la soie Sagesse chinoise

02 janvier 2017
Par Hinde Taarji
Les Marrakchis de confession juive sont heureux. Ils ont été gratifiés d’un beau cadeau de fin d’année. Un cadeau royal. Le souverain a acquiescé à leur demande, leur quartier historique retrouve son appellation d’origine, il redevient « le Mellah», nom qu’il portait depuis sa création en 1558 mais qu’il avait perdu, du moins sur le papier, depuis deux décennies après avoir été rebaptisé Hay Salam. Le 28 décembre dernier, lors de la visite qu’il effectuait sur place, le Roi Mohamed VI a été saisi de cette requête par le président de la communauté juive de Marrakech. Il y a répondu favorablement en ordonnant qu’en même temps que le quartier, toutes les rues, ruelles et placettes du Mellah retrouvent leurs noms initiaux.
jeudi 19 janvier 2017

L'ECONOMISTE

Le phénomène Cheikh Hamza.
jeudi 19 janvier 2017

LES ECHOS

Le défi de l'Amérique face à sa puissance déclinante.
jeudi 19 janvier 2017

LE MONDE

M.Obama, l'un des plus grands Américains.
jeudi 19 janvier 2017

LES INSPIRATIONS ECO

Modèle économique marocain: les raisons d'un bug.
> Toute la revue de presse

CULTURE

L’économie de la connaissance, une ressource infinie.

Essayiste, conférencier, professeur, et chercheur en neurosciences, Idriss Aberkane est un surdoué qui ne se l’avoue pas. Agé de 30 ans, Idriss Aberkane a enseigné aux universités de Cambridge et de Stanford aux Etats-Unis. Avec le succès de son essai « Economie de la connaissance », le professeur Aberkane a donné plusieurs conférences à Casablanca autour du pouvoir de la connaissance.
19 janvier 2017

MONDE

19 janvier 2017

FRANCE

19 janvier 2017

CULTURE

19 janvier 2017

MAROC

> Toutes les actualités